Roland Lord

 
 

 

Il est originaire de Saint-Félix de Dalquier et a choisi de s’impliquer au sein du CREAT une fois la retraite amorcée et bien méritée. Grand amoureux de la région de l’Abitibi-Témiscamingue, il est très inquiet de l’impact des activités minières et forestières sur la faune et la flore de la région. Il a à cœur la protection stricte des écosystèmes. La pollution des paysages est également un aspect qui le préoccupe.  Il est un apôtre du développement durable. De plus, il constate qu’il y a encore beaucoup de sensibilisation et d’éducation à faire auprès de la population en général par rapport à l’empreinte écologique de chacun et sur l’impact des activités humaines sur l’environnement. Finalement, à cause de son expérience et sa formation avancée en gestion, il désire contribuer à l’amélioration de la gouvernance des organismes sans but lucratif dans lesquels il s’engage.