Vous avez vu une espèce exotique envahissante ? Signalez-le ici !

QUE FAIRE POUR LIMITER L'INTRODUCTION DE POISSONS ET/OU CRUSTACÉS EXOTIQUES ENVAHISSANTS EN RÉGION?

 

LÉGENDE DES PICTOGRAMMES

 Espèce présente en Abitibi-Témiscamingue

Espèce présente en Abitibi-Témiscamingue

 Espèce exotique envahissante

Espèce exotique envahissante

 Espèce indigène

Espèce indigène

 Risque de réactions cutanées en cas de contact avec la sève toxique

Risque de réactions cutanées en cas de contact avec la sève toxique

GOBIE À TACHES NOIRES

Neogobius melanostomus/(round goby)

 © Sea Grant Michigan

© Sea Grant Michigan

Ses caractéristiques

  • Petit poisson d’eau douce (de 8 à 15 cm) pouvant atteindre 25 cm
  • Yeux globuleux proéminents, tête ronde
  • Tache noire sur la première nageoire dorsale
  • Corps grisâtre avec des taches brunes et noires
  • Nageoires pelviennes fusionnées lui permettant de s’agripper aux roches
  • Pour en savoir plus >>   

COMME LES CARPES ASIATIQUES JUVÉNILES, LE GOBIE SE RETROUVE DANS LES VIVIERS COMMERCIAUX ET PEUT ÊTRE VENDU COMME POISSON APPÂT. CES ESPÈCES MENACENT LA BIODIVERSITÉ DE PAR LEUR VORACITÉ, LEUR RAPIDITÉ DE REPRODUCTION ET LE RISQUE QU'ILS TRANSPORTENT DES PATHOGÈNES.

Il est dorénavant:

  • Interdit d’utiliser des poissons appâts vivants partout au Québec.
  • Interdit d’utiliser des poissons appâts morts en saison estivale partout au Québec.
  • Autorisé d’utiliser des poissons appâts morts en saison hivernale dans certaines zones de pêche du Québec où cette pratique était déjà autorisée*

*Consulter la réglementation pour connaître les détails.


cladocère épineux 

Bythotrephes longimanus • (spiny waterflea)

  ©Andrea Miehl

 ©Andrea Miehl

  • Ses caractéristiques

  • Petit crustacé doté d’une longue queue pointue parsemée d’épines.
  • Suffit d’une seule femelle pour coloniser un nouveau plan d’eau.
  • Se reproduit de manière sexuée et asexuée (clones).
  • S’agglutine sur les fils à pêche.
  •  Oeufs résistants au froid, au dessèchement et même à l’ingestion par une proie; peuvent être dormants en hiver.
  • Présent dans quelques lacs en Ontario, près de la frontière (Larder Lake, Raven, Nipissing et Temagami).
  • Pour en savoir plus >>

SA REPRODUCTION RAPIDE ET SON FAIBLE TAUX DE PRÉDATION PROVOQUENT UNE COMPÉTITION DIRECTE AVEC LE ZOOPLANCTON ET LES PETITS POISSONS.

 © J. Lindgren

© J. Lindgren

 ©J. Lindgren

©J. Lindgren

Carte EAE A-T.JPG

Vous avez vu une EEE ?

Sentinelle.PNG

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques met à votre disposition SENTINELLE, un outil de signalement facile à utiliser sur le Web.  

L'application gratuite est également disponible sur Google Play et Apple Store.