+ MISE EN CONTEXTE

Plusieurs habitats fauniques d’intérêt pour la faune aviaire sont présents sur les plans d’eau du territoire de la ville de Rouyn-Noranda. En effet, on y retrouve plusieurs îles ainsi que des baies peu profondes et des marais où plusieurs espèces aquatiques sont présentes. Ces habitats sont utilisés par plusieurs espèces d’oiseaux désignées prioritaires dans le cadre de l’Initiative de conservation des oiseaux d’Amérique du Nord. Notons la présence du Grèbe jougris, de la Guifette noire, de la Sterne pierregarin, du Butor d’Amérique, de la Marouette de Caroline et du Plongeon huard. Le Pygargue à tête blanche y niche et le territoire est aussi utilisé par le Faucon pèlerin, deux espèces à statut précaire. De plus, on y retrouve les plus fortes densités de canard noir et de colvert au Québec et le paysage est favorable à plusieurs espèces de sauvagine : Fuligule à collier, Sarcelle à ailes bleues, Sarcelle d’hiver, Canard d’Amérique, Canard branchu, Garrot à œil d’or, Foulque d’Amérique, Grand harle et Harle couronné.

Les plans d’eau de la ville de Rouyn-Noranda sont utilisés pour plusieurs activités (pêche, baignade, piste cyclable, etc.) et sont, pour la plupart, habités, ce qui exerce beaucoup de pression sur les habitats fauniques (urbanisation des zones de villégiature riveraines, développement anthropique, navigation de plaisance affectant les berges, etc.). Il en résulte donc une dégradation et une perte des milieux humides, habitats de prédilection pour la faune aviaire

À l’été 2010, Xstrata Cuivre fonderie Horne et la Société du loisir ornithologique de l’Abitibi (SLOA) ont uni leurs forces afin de réaliser un projet permettant d’améliorer les connaissances sur la nidification du Grèbe jougris dans la région de Rouyn-Noranda et d’inventorier d’autres espèces aviaires dont certaines sont aussi en situation particulière.

Ce projet fait suite aux recommandations émises par la SLOA dans son rapport. Ainsi, le choix des sites s’est porté vers les lacs les plus achalandés qui présentaient des espèces particulières, c’est-à-dire, les lacs Osisko, Noranda, Édouard et le marais Sergius du lac Dufault. Le Grèbe jougris est désigné comme l’emblème de ce projet puisqu’il affectionne plusieurs de ces milieux. 


+ PRINCIPAUX OBJECTIFS

Le but du projet est de contribuer à la pérennisation des habitats en conciliant la conservation de la faune aviaire avec les activités humaines.  De manière spécifique, le projet s’articule autour de deux volets principaux :

  • La protection des habitats fauniques d’intérêt pour la faune aviaire présente sur les plans d’eau urbains de la ville de Rouyn-Noranda;
  • La sensibilisation de la population de Rouyn-Noranda à la problématique du dérangement humain et la perte d’habitats fauniques.

+ LE SUIVI DU PROJET ET SON ÉVALUATION

Caractérisation des berges

La Ville de Rouyn-Noranda, par son Programme de protection des lacs, travaille à améliorer la qualité des berges des lacs de villégiatures du territoire, notamment, en outillant et en sensibilisant les propriétaires riverains aux bonnes pratiques en aménagement riverain. Le suivi portera notamment sur la quantité et la qualité des habitats protégés grâce aux aménagements réalisés au parc Trémoy par la ville et par le projet. 

Inventaire des espèces aviaires sur les différents plans d’eau

Le suivi consistera à faire des observations et des inventaires. Ces activités seront réalisées de manière périodique tous les deux ans. Elles permettront de noter à quel point les installations et autres mesures du projet ont contribué à la protection et à la mise en valeur des habitats pour la faune aviaire.

Succès des plateformes de nidification

Les plateformes de nidification sont installées pour compenser la perte d’habitats et éloigner les oiseaux du dérangement humain. Un suivi du succès de ces plateformes sera réalisé tous les ans afin de déterminer si elles sont utilisées. Le suivi consistera à noter si la plateforme est occupée par un couple et s’il y a nidification.


+ BILAN

Plusieurs outils de communication ont donc été conçus afin de mieux informer la population de Rouyn-Noranda, soit des dépliants, des panneaux d'interprétation, des panneaux de signalisation et un parapost.

De nombreuses activités de sensibilisation ont également eu lieu entre 2011 et 2014 en participants à divers événements (Salon Camping, chasse et pêche, Fête de la pêche) et en organisant des ateliers avec les camps de jour de la Ville de Rouyn-Noranda.


+ PARTENAIRES

Le projet de protection et mise en valeur des habitats fauniques a reçu une contribution de 30 200 $ de la Fondation Hydro-Québec pour l’environnement et une de 15 000 $ de la Fonderie Horne, ainsi que de précieuses contributions en prêts et services de la Ville de Rouyn-Noranda et de la SLOA, permettant au CREAT de coordonner le projet. 

Le CREAT tient à remercier l’ensemble des partenaires du projet pour leur précieuse collaboration:

logo SLOA.gif