Mise en contexte

Les industries, commerces et institutions (ICI) représentent un secteur où le potentiel de récupération des matières résiduelles est très important. En effet, ce secteur générerait à lui seul plus de 41% des matières résiduelles de la province en 2008. À titre de comparaison, le secteur municipal serait responsable pour 24% des matières résiduelles produites et le secteur de la construction, rénovation et démolition (CRD), à lui seul, pour 35%. Puisqu’au Québec, la récupération dans les ICI s’effectue sur une base volontaire, c’est-à-dire que, dépendamment des volumes produits, ils ne sont pas systématiquement pris en charge par la collecte municipale, un travail important reste à faire pour améliorer le taux de récupération des matières résiduelles chez les ICI. Comme la saine gestion des matières résiduelles repose principalement sur la volonté des gestionnaires, il est nécessaire de souligner les efforts entrepris par certains ICI et de tenter d’inciter les autres à améliorer leur gestion des matières résiduelles.

Ainsi, de 2006 à 2015 Recyc-Québec a soutenu divers projets du CREAT afin promouvoir une saine GMR, notamment chez les ICI. Un des outils privilégiés est les attestations ICI ON RECYCLE! qui permettent d'offrir une reconnaissances pour les ICI qui ont une saine GMR ou qui ont l’intention de s'améliorer. De plus, la plateforme en ligne d'ICI ON RECYCLE! est facile d'utilisation et contient une foule d'exemple de geste à poser sous forme de liste à cocher.

 

+ EXEMPLES DES ACTIVITÉS PASSÉES MENÉES PAR LE CREAT

En 2014 et 2015, le CREAT a tenu des formations pour les bureaux municipaux de la région. En tant qu’acteurs importants en gestion des matières résiduelles, les municipalités se sont montrées très intéressées à en apprendre plus au sujet des attestations ICI ON RECYCLE! En plus de discuter de la gestion des matières résiduelles dans leur milieu de travail, elles ont reçues toutes l’information nécessaire pour elle-même s’attester et même promouvoir les attestations auprès des ICI de leur territoire respectifs. Au total, 13 municipalités ont reçu la formation dans les différentes MRC. Espérons qu’elles deviennent des exemples à suivre pour l’ensemble de leur territoire.

En 2014, le Président Directeur Général de RECYC-QUÉBEC, Monsieur Benoit De Villiers, est venu remettre en main propre les attestations pour l’année 2014 aux ICI du niveau Performance, échelon Or. Cet évènement a eu lieu conjointement avec l’annonce des finalistes au Gala Excell’Or de la Chambre du commerce et de l’industrie de l’Abitibi-Ouest. Une conférence a alors eut lieu afin de sensibiliser les ICI présents. Le CREAT a sondé les restaurateurs du Témiscamingue afin de mieux comprendre leurs besoins en gestion des matières résiduelles et ainsi prévoir un accompagnement adéquat pour l’obtention d’une attestation ICI ON RECYCLE!

En 2012, une campagne publicitaire dans l’hebdomadaire Le Citoyen a offert une visibilité à 4 ICI attestés de niveau 3 - Performance. Soucieux de représenter des domaines bien différents, le CREAT a sélectionné Tourisme Abitibi-Témiscamingue, la ville d’Amos, la mine Goldex et les Eaux Vives Water. Le but de cette démarche était de créer une impulsion dans chacun de ces secteurs d’activité, soit associatif, municipal, minier et industriel.

En 2009, le CREAT a effectué une campagne de sensibilisation sur la bonne gestion des matières résiduelles auprès des établissements hôteliers et touristiques de la région. Le CREAT a accompagné notamment l’Association touristique de l’Abitibi-Témiscamingue, le Motel Deville, l’Hôtel Le Noranda et le Lieu historique national du Canada du Fort-Témiscamingue. Le CREAT a également accordé un soutien à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et à la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de Rouyn-Noranda. L’amélioration de leur gestion des matières résiduelles a été attestée à l’époque. Faute de renouvellement, plusieurs de ces attestations sont arrivées à échéance, et ce, malgré que leurs efforts en gestion des matières résiduelles aient continués.

En 2008, le CREAT a offert un soutien aux écoles, ayant le statut d’Établissement vert Brundtland (ÉVB), qui souhaitaient améliorer la gestion de leurs matières résiduelles et adhérer au programme de reconnaissance ICI ON RECYCLE! de RECYC-QUÉBEC. Des conférences auprès du personnel des institutions scolaires de la région ont aussi été présentées par le CREAT. Plus spécifiquement, le CREAT a accompagné l’École secondaire Le Tremplin dans son processus de certification ICI ON RECYCLE!, niveau engagement. Le CREAT a également présenté une demande à RECYC-QUÉBEC pour obtenir le plus haut niveau de certification ICI ON RECYCLE!, soit le niveau performance. Le CREAT a développé le projet Génération ENV’R en 2014 pour relancer l’amélioration de la gestion des matières résiduelles en milieu scolaire.

En 2007, le CREAT a tenu diverses activités de sensibilisation spécialement destinées aux propriétaires et au personnel de commerces de l’Abitibi-Témiscamingue. Plus d’une centaine de participants ont assisté à des conférences sur la gestion des matières présentées à La Sarre, Ville-Marie, Rouyn-Noranda, Val-d’Or et Amos. Le CREAT a également organisé, en collaboration avec le Centre de formation en entreprise de récupération (CFER) La Renaissance, une visite guidée au Centre de récupération Perron de Rouyn-Noranda pour les ICI de la région. Les participants à cette visite ont également pu visiter l’exposition volante « La caravane de la récupération », un outil de sensibilisation conçu par le CFER. Des formations ciblées sont une approche gagnante pour accompagner les ICI, le CREAT est toujours disponible pour offrir des formations qui conviennent à vos besoins.

LES ATTESTÉS ICI ON RECYCLE! EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE


 

INFORMATIONS UTILES

ressources pour la gestion des matières résiduelles chez les ICI

Qu’est-ce qui va où?

Plusieurs sites internet offrent des listes de points de dépots et de collecte pour diverses matières. Lorsque vous ne savez que faire d’une matières, premièrement, consulter les sites des MRC et leurs bottins verts (voir ci-haut), puis naviguer sur les sites suivants :

La responsabilité élargie des producteurs (REP)

Sachez également que plusieurs écoles, bureaux municipaux et bibliothèques récupèrent certains déchets tels que les piles, les téléphones cellulaires, les cartouches d’imprimantes, etc. N’hésitez pas à les contacter!