Mise en contexte

Le CREAT participe au Plan d’intervention détaillé sur les algues bleu-vert, financé par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et dont plusieurs actions sont coordonnées par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ). Ce programme a été instauré en 2007 par le gouvernement québécois en réponse à la problématique grandissante et vise à « prévenir l’apparition de cyanobactéries et à intervenir sur les lacs touchés ». Il a, entre autres, récemment mené à la création de plusieurs outils intéressants d’information et de passage à l’action, dont la Trousse des lacs et plusieurs documents d’information pour les associations de riverains. D’autres organismes participent également aux efforts de lutte contre les cyanobactéries et diverses actions sont mises de l’avant en collaboration avec ces derniers, dont la compilation d’un inventaire des outils en matière de lutte à l'eutrophisation et aux algues bleu vert, travail effectué par le ROBVQ.

 

Principaux objectifs

  • Informer la population sur ce problème
  • Mise en place de différents projets visant à la protection des berges
 

Actions et résultats

 

Le programme contient trois axes, soit 1) Sensibilisation et éducation, 2) Développement de connaissances et surveillance et 3) Soutien à l'action. Au fil des ans, le CREAT a ainsi mené des activités dans ces trois volets, incluant :

  • la publication d’articles dans des journaux et médias sociaux, des entrevues à la radio ou à la télévision ainsi que des présentations et conférences afin d’informer et de conserver la population alerte au sujet de la problématique;
  • L’organisation de rencontres d’échange, de collaboration et de concertation avec d’autres acteurs du territoire, incluant la Société des eaux souterraines de l’Abitibi-Témiscamingue (SESAT), les organismes de bassins versants du Témiscamingue et d’Abitibi-Jamésie (OBVT et OBVAJ), le GÉCO, plusieurs municipalités et MRC ainsi que les différents ministères afin d’attaquer d’un front commun la problématique et de partager l’expertise;
  • La mise en œuvre, dès 2006, du Projet de renaturalisation des berges de la MRC de Témiscamingue
  • L’organisation, le 12 avril 2008, du premier Forum régional sur les lacs grâce à l’appui de plusieurs partenaires;
  • L’offre de formations sur l’aménagement des berges, en partenariat avec le GÉCO, auprès des municipalités et des MRC, formation contenant des suggestions de plantes, arbres et arbustes pour la région (nous contacter pour en savoir plus sur le contenu de cette formation et comment y avoir accès!) ;
  • La promotion de la Trousse des lacs, 2e édition. Trousse disponible gratuitement en version électronique, ou à commander en version papier sur ce même site Internet;
  • La coordination et la participation à un projet de détection et de suivi des algues dans trois lacs de la région, soit Malartic, Abitibi et Témiscamingue à l’aide d’images satellite. Ce projet a été mené en collaboration avec l’UQAT, le Comité de bassin versant du lac Abitibi (CBVLA), l’OBVT et l’OBVAJ. Un premier rapport de cette étude est disponible en ligne;
  • La recherche de financement et de partenariats afin de consolider le programme au niveau régional.
  • Le CREAT poursuit activement son implication dans le dossier. Vous avez des idées sur les actions à prendre afin d’aider à limiter la prolifération des algues bleu-vert en région? N’hésitez pas à nous contacter pour nous en faire part !
 

DESCRIPTION GÉNÉRALE

« Les algues bleu-vert, dont le nom scientifique est « cyanobactéries », sont des microorganismes qui existent depuis plus de trois milliards d'années. Elles sont naturellement présentes dans les lacs et les rivières du Québec à de faibles densités. Elles ne causent généralement pas de problème. Cependant, sous certaines conditions, les algues bleu-vert se reproduisent rapidement et en abondance. Elles forment alors ce qu'on appelle des fleurs d'eau d’algues bleu-vert. »

Cette description est tirée de la page « Algues bleu-vert » du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC),

 

 

RESSOURCES À CONSULTER